Les imprévus arrivent souvent quel que soit le domaine. Voir son vol être annulé alors qu’on devait effectuer ce voyage en urgence pour assister à une réunion d’affaires ou au mariage de sa sœur par exemple est un imprévu qui arrive plus souvent qu’on l’imagine. Dans ces cas on est frustré et parfois déboussolé. Mais que cela ne vous fasse pas oublier l’essentiel : tout voyageur a des droits et l’un d’eux est d’être remboursé par la compagnie aérienne. Dans cet article, on vous dit ce qu’il vous faire lorsque votre vol est annulé.

Ce qu’il y a à savoir sur l’annulation d’un vol

Il existe diverses raisons pour lesquelles une compagnie aérienne peut annuler un vol. La majorité d’entre elles concerne la sécurité des passagers. Une compagnie peut décider d’annuler un vol à cause de la grève du personnel de l’aéroport, à cause de la météo ou d’un problème technique sur l’avion. Quand cela arrive, vous avez droit en tant que passager à une certaine compensation. Le montant de cette compensation va de 250 euros à 600 euros par passager. Vous êtes protégé par la loi (CE) n°261/2004. C’est cette loi qui définit les droits des passagers des vols annulés. A part la compensation financière, vous devez être pris en charge (repas, boissons) par la compagnie aérienne. En tant que voyageur par avion, sachez que vous avez le droit de tout savoir sur les réclamations de voyage.

Vérifiez si vous êtes éligible pour la compensation

Nous parlons de compensation en cas vol qui ne peut plus aller à sa destinationmais vous pouvez prétendre à cette compensation seulement quand vous faites la réclamation dans les cinq années après le préjudice lorsque vous êtes en France et dans l’année qui suit seulement si vous êtes en Belgique. De plus, vous ne devez pas avoir bénéficié d’un remboursement de votre billet. Enfin, si votre compagnie est européenne, le départ et/ou l’arrivée du vol doivent être d’un aéroport européen. Si votre compagnie est non européenne, le départ doit être fait d’un aéroport européen.